J’ai découvert Israël avec So French so Food

IMG_1064So French so Food est un festival de la gastronomie française organisé pour la 5ème année consécutive par l’ambassade de France avec la complicité de Guillaume Gomez, le chef des cuisines de l’Élysée. Cette année, l’Alsace était la région invitée et j’ai eu le grand plaisir d’y participer. 22 grands chefs de la gastronomie dont 8 alsaciens ont travaillé avec les équipes de restaurants renommés en résidence pendant 5 jours du 5 au 10 février. Le hasard a voulu que je sois associé au chef Boaz Dror du restaurant Olive Leaf dans l’hôtel Sheraton où nous séjournions. Idéal, avec une vue imprenable sur Tel Aviv du 15ème étage !

5 chefs des Etoiles d’Alsace et leurs épouses dont Claudine faisaient partie du voyage. J’étais intrigué de découvrir ce pays si riche en histoire et hautement développé. J’ai été confronté à la problématique de la cuisine casher et je me suis posé beaucoup de questions sur la manière dont j’allais procéder ! Pas de crème, ni beurre tandis que le chef avait retenu des recettes qui en contenaient. Pas de viande saignante, pas de poisson sans écailles, pas de viande de quadrupèdes qui n’ont pas les sabots fendus, pas de figues ou de fleurs (susceptibles de contenir des insectes), pas de vin non plus sauf s’il a été cuit par un rabbin, ce qui lui enlève son caractère sacré…un véritable challenge. J’ai réalisé mes sauces avec de la margarine, du tofu et de la crème de soja et le résultat s’est avéré très positif ! Le baba à l’alsacienne a eu son succès. Un assortiment d’épices a donné le peps aux sauces : curry, gingembre, curcuma, raifort…

J’ai bien évidemment été confronté à la barrière de la langue. Notre anglais n’avait pas les subtilités de nos besoins en matière de cuisine ! Concernant l’organisation de l’équipe, il est difficile de changer les habitudes en un clin d’œil et il a fallu m’adapter. Le Chef Boaz Dror est un autodidacte, amoureux de la France, du vin, qui connaissait l’Alsace. Son projet est de venir au Cerf la prochaine fois qu’il voyagera !

Côté tourisme, la ville de Tel Aviv est très accueillante avec la mer méditerranée qui la borde sous le ciel bleu. Jérusalem m’a plongé dans mon enfance et les cours de catéchisme : le St Sépulcre, le mur des Lamentations, le Mont des Oliviers… Nous avons eu la chance de descendre 400 mètres en dessous du niveau de la mer pour voir la fameuse mer morte, appelée à disparaître dans les 10 années à venir. Dans Le désert de Judée, la découverte d’un kibboutz à Ein gedi a été un moment fort.

IMG_1310

Les voyages forment la jeunesse et nourrissent ma curiosité ! Cela m’a toujours beaucoup apporté car nous apprenons toujours des autres : « Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es ».  De plus, je suis convaincu que les Etoiles d’Alsace ont donné une belle image de l’Alsace en Israël et les retours iront en ce sens.

A suivre …

 

 

Lisez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>