Adrien Vonarb et le Cerf, une belle histoire de confiance

Dernier pêcheur du Rhin chez une table étoilée.Adrien Vonarb est un homme d’exception, un musicien compositeur qui a choisi de devenir pêcheur sur le Rhin. « J’ai loué le Rhin entre Village-Neuf et Marckolsheim » me rappelle t-il avec humour ! J’ai eu la chance de croiser son chemin il y a plus de 35 ans lors d’un colloque sur l’alimentation où nous intervenions tous les deux. Je suis allé le voir timidement, impressionné par sa façon de travailler et son charisme. «Il y a eu un flash, un échange d’atomes » me lance Adrien.

Adrien est un personnage, un aventurier, le roi des poissons blancs : brême, brochet, anguille, sandre, perche, hotu, silure, barbeau, écrevisse … Je ne commande aucun poisson chez lui, je prends ce qu’il me donne. Je m’adapte toujours aux produits, à la pêche et la saison. «Nous travaillons dans un climat de confiance avec une certaine rigueur» ajoute Adrien. La preuve en est qu’il fait 80 km pour me livrer de Balgau près de Neuf-Brisac ! Souvent sollicités par les médias, nous avons eu des articles dans le Monde, diverses émissions, un film sur TF1… Nos valeurs et l’amour du métier vont de pair sans être ni l’un ni l’autre commerçants. On est forts en gueule tous les deux !

Depuis quelques jours, j’attends ses anguilles dont nous avons été privés depuis plus de 4 ans. Un arrêté interdisait la pêche de ce poisson en voie de disparition, l’un des meilleurs poissons du monde selon moi et le seul qui demande à être bien cuit. Je lève les filets, les poche puis les cuit. La chair est ainsi moins grasse.

Dernier pêcheur du RhinJe réalise toutes nos farces avec les poissons blancs d’Adrien. La perche est le poisson de rivière par excellence, toujours selon moi ! Les amourettes de rivière sont un véritable trésor dont j’ai l’exclusivité (baptisées ainsi pour la touche de romantisme). Je les fais pocher puis griller sur une brochette avec des escargots, un fischschnecke de brochet, un peu de beurre blanc au jus de choucroute qui donne la petite acidité.

Un jour, je suis allée lever les filets avec Adrien, une belle expérience. Joël est aussitôt tombé sous le charme du bonhomme et de ses poissons. Sacré Adrien !

 

 

 

Crédit photos : Pascal Bastien 

 

Lisez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>